top of page

Histoires de donateurs et de boursiers

Bourse d'études médicales de la Banque Scotia et récipiendaireAlexis Lamontagne

Alexis Lamontagne.jpg
NBMEDED- Scott Allen Scotiabank.png

À vélo à travers les panoramas pittoresques du sud du Nouveau-Brunswick, il est facile pour Alexis Lamontagne, étudiant de troisième année en médecine à Dalhousie Nouveau-Brunswick, d'imaginer ce que sera la vie lorsqu'il obtiendra son diplôme de médecin de famille.

Le cycliste passionné de 25 ans est le récipiendaire de la bourse d'études médicales de la Banque Scotia. Il a déménagé à Quispamsis à l'âge de 8 ans, Alexis a commencé ses études en médecine en septembre 2018 après avoir terminé son baccalauréat en sciences de la santé à l'Université Bishop's à Québec.

Alexis dit qu'il envisage de devenir médecin de famille pour aider à répondre aux besoins de la communauté dans laquelle il a grandi.

"Vous voyez tout dans ce domaine de la médecine", dit-il. "Ensuite, il y a cette incroyable composante sociale de maintenir des relations à long terme avec les patients au fil du temps et d'apprendre à les connaître si bien."

Après avoir participé à un stage en rotation à l'Hôpital régional de Saint John, Alexis a été témoin de première main de l'impact que l'accès aux soins primaires en temps opportun peut avoir sur les patients.

"Si les personnes qui ont besoin de soins primaires n'y ont pas accès, vous pouvez constater que de nombreux problèmes médicaux chroniques ne sont pas contrôlés - comme l'hypertension artérielle ou le diabète - ce qui a des répercussions importantes sur leur santé plus tard."  

Alexis est reconnaissant pour sa bourse – qui couvre environ la moitié de ses frais de scolarité annuels – car elle aide à assumer le coût élevé de la faculté de médecine. Il a d'abord entendu parler de la Fondation médicale du Nouveau-Brunswick par le bouche à oreille et, sachant qu'il voulait retourner pratiquer dans sa province natale, c'était la solution idéale.

Scott Allen, vice-président de district de la Banque Scotia pour l'ouest du Nouveau-Brunswick, a déclaré que l'idée d'attirer, de soutenir et de retenir les étudiants en médecine du Nouveau-Brunswick est aussi importante aujourd'hui qu'elle l'était en 2010 – l'année où la Banque Scotia s'est impliquée pour la première fois.

« Le fait que les étudiants prennent la décision de pratiquer dans leur propre province augmente la probabilité qu'ils développent une entreprise et fondent des familles ici, tout en redonnant à leurs communautés et en contribuant à l'objectif global de fournir un accès aux soins de santé à tous les résidents du Nouveau-Brunswick. , surtout dans le climat d'aujourd'hui et l'importance de maintenir une population en bonne santé », explique Scott.

Dr Rajivtélucket Dr NathalieBlancà Bathurst, N.-B.

NBMEDED-Drs. Teeluck and White.jpg

Un couple de médecins du nord du Nouveau-Brunswick, qui s'est rencontré pendant ses études et a reçu des bourses de la Fondation pour l'éducation médicale du Nouveau-Brunswick, pratique maintenant côte à côte à Bathurst, au Nouveau-Brunswick. Dre Nathalie White, originaire de Beresford, N.-B., et Dr Rajiv Teeluck, de Tracadie, N.-B., sont diplômés de l'Université de Sherbrooke. Le Dr Teeluck est récipiendaire de la bourse du Collège des médecins et chirurgiens du Nouveau-Brunswick et le Dr White est récipiendaire de la bourse de la Société de développement régional par l'intermédiaire de la Fondation d'éducation médicale du Nouveau-Brunswick.
 

Bien que les deux médecins rêvaient de pratiquer au Nouveau-Brunswick pour aider les communautés dans lesquelles ils ont grandi, les bourses qu'ils ont reçues de la Fondation « ont cimenté cet objectif », ont-ils déclaré. « Comme vous le savez, l'obtention d'un diplôme en médecine est longue et assez difficile, ce qui a aidé à soulager une partie du stress financier », explique le Dr White.  Les deux médecins ont commencé à travailler à Bathurst, dans le nord du Nouveau-Brunswick, à l'été 2019. La Dre White est une médecin de famille qui traite des patients à son bureau tout en travaillant à l'hôpital et à la clinique d'oncologie de la ville. Le Dr Teeluck a récemment été nommé chef du service des urgences de l'Hôpital régional Chaleur, en plus d'être assistant chirurgical et de s'occuper de patients sans médecin de famille dans une clinique ouverte après les heures normales de travail.

 

Il a décrit la cérémonie annuelle de la Fondation comme une expérience incroyable qui lui a permis de rencontrer d'autres nouveaux diplômés en médecine et de réseauter avec les médecins établis de la région. Rencontrer ces futurs collègues lui a permis, ainsi qu'à d'autres, de mieux comprendre ce que signifie remplir certains rôles de médecin dans la province, qu'il s'agisse de chirurgien généraliste ou de médecin de famille. Les deux médecins ont dit que l'information était précieuse avant de lancer leur carrière médicale au Nouveau-Brunswick.

 

Deux ans plus tard, les deux médecins ont qualifié la qualité de vie d'un médecin du Nouveau-Brunswick d'« incroyable ». «Travailler dans une petite communauté peut exiger beaucoup de travail d'équipe et d'ingéniosité», explique le Dr White, mais cela favorise également un fort sentiment de famille parmi les professionnels de la santé. De plus, l'appréciation des patients - qui reconnaissent plus tard les médecins dans et autour de la communauté - est sans précédent. «Les gens vous remarquent ici», explique le Dr Teeluck.

M. John Clark III, fondateur de LesFamille JT ClarkFondation

NBMEDED-John-T-Clark-III.jpg

Après des décennies à diriger des efforts de collecte de fonds pour les hôpitaux et les cliniques du Nouveau-Brunswick, John Clark, le fondateur de la Fondation de la famille JT Clark, comprend l'importance cruciale de recruter des médecins pour maintenir nos établissements de soins de santé de première classe et répondre aux besoins actuels et futurs des patients.

« Il semble que chaque mois il y ait un article dans le journal sur la pénurie de médecins », dit-il. « Mais la Fondation médicale du Nouveau-Brunswick offre un moyen d'encourager les jeunes à devenir médecins, à rester et à pratiquer au Nouveau-Brunswick, et à aider à résoudre le problème.

Grâce à la fondation de sa famille, Clark a doté des dons importants qui ont conduit à la création non pas d'un, mais de deux prix pour les futurs médecins : la bourse d'études médicales avancées Dr H. Miller MacSween et la bourse d'études médicales Dr Richard V. Snow. .

Clark dit que les deux prix honorent l'héritage laissé par deux amis bien connus de la communauté médicale du Nouveau-Brunswick : le Dr Hugh Miller « Bud » MacSween, un gastro-entérologue de Fredericton, décédé en 2015 et le Dr Richard V. Snow, un médecin généraliste. praticien à Saint John, décédé en 2018.

Les deux hommes étaient de « merveilleux » professionnels qui incarnaient ce que signifie être non seulement des médecins, mais aussi des membres exceptionnels de la communauté, dit Clark. Il est encouragé par les récipiendaires des deux prix à continuer sur leurs traces et à contribuer à faire de la province du Nouveau-Brunswick un endroit meilleur.

Diplômé en vedette :Dr Robert Dunfield

NBMEDED-Dr Dunfield photo.jpeg

Le Dr Dunfield en est actuellement à sa deuxième année de résidence dans le programme intégré de médecine familiale et de médecine d'urgence de Dalhousie à Saint John.

 

« J'ai grandi au Nouveau-Brunswick et j'ai eu la chance de terminer mes études de médecine au DMNB. Grandir et suivre une formation au Nouveau-Brunswick m'a donné l'occasion de comprendre et de me passionner pour les besoins en soins de santé de nos communautés. Le Nouveau-Brunswick est un endroit où il fait bon vivre; il est rempli de beaucoup de gens gentils et travailleurs.

 

«J'étais très reconnaissant de recevoir la bourse d'études de la communauté Hampton en 2016. Recevoir cette bourse a été utile pour alléger les coûts associés à l'école de médecine, réduire le fardeau du stress lié au remboursement de la dette et permettre de se concentrer davantage sur ma formation. .”

 

En regardant vers l'avenir, « J'espère que l'avenir de la médecine au Nouveau-Brunswick passe par une concentration continue sur la collaboration et le travail d'équipe entre toutes les spécialités, la majorité de toute contribution à la réforme des soins de santé provenant des travailleurs de première ligne qui doivent fonctionner dans le cadre de changements politiques et structurels. Ayant fait ma formation en médecine au Nouveau-Brunswick, j'ai beaucoup de collègues qui terminent leur formation dans diverses spécialités à travers la province. Tous ces collègues sont des médecins extrêmement brillants, instruits et attentionnés qui serviraient le système de santé du Nouveau-Brunswick vers un avenir significatif et durable. En tant que futur médecin de famille et urgentologue, j'espère que les autorités sanitaires du Nouveau-Brunswick travailleront fort pour recruter et créer des emplois pour mes collègues, car j'aimerais un jour travailler à leurs côtés.

 

Merci Dr Dunfield pour votre travail et votre engagement envers notre province!

bottom of page